EL CAMINO DO MAR 

(au long des côtes de la Galice) 

PRESENTATION 

SOMMAIRE  

C'est au début de cette année 2019 que m'est venue l'idée de faire un tour complet de la péninsule ibérique. Une bonne partie est déjà faite et n'est jamais très loin du bord de mer. Le parcours que je vous présente, a pour objectif de "coller" le plus exactement possible au rivage pour aller de Ribadeo (entrée en Galice du "Chemin du Nord", appelé également "Chemin de la Côte") à Saint-Jacques de Compostelle. Lors de ma réalisation du "Chemin du Nord" en septembre 2015, arrivé à Ribadeo, j'avais continué par le chemin officiel vers Arzua pour rejoindre  le Camino Frances. Parcours loin de la mer qui ne correspond pas au projet énoncé plus haut. 

C'est sur l'excellent site collaboratif "Wikiloc" que j'ai pu trouver une très bonne description de ce parcours suivant aussi souvent que possible la côte entre Ribadeo et Ferrol. J'ai pu entrer en contact avec son auteur "Twin.Astir" qui a fait un travail tout à fait extraordinaire. 

J'ai maintenant renoncé à prendre l'avion* mais je ne renonce pas à vous expliquer comment je me suis rendu au point de départ de mon parcours donc : 

- de Tarbes à Hendaye (via Bayonne), deux trains. 

- d'Hendaye à Irun avec l'Euskotren. 

- de Irun à Oviedo (où j'ai à faire**) en bus "Alsa". 

- enfin d'Oviedo à Ribadeo (début de mon périple) avec le train "FEVE" dont il sera souvent question par la suite.  

  

En route donc pour un parcours très proche de l'océan et ...  qui n'est pas un Chemin de Compostelle. 

  

*Décision prise à mon retour d'Amérique du sud en janvier 2018. Déjà, depuis longtemps, mes voyages en Europe ne me faisaient plus emprunter l'avion. Un dernier aller-retour au-dessus de l'atlantique, en octobre de cette même année pour une visite familiale sera pour moi l'ultime voyage dans les airs. 

**Par deux fois, présent à Oviedo, j'avais été empêché de voir la magnifique église pré-romane San Miguel de Lillo du fait de ses échafaudages de restauration. L'occasion m'était donc donnée de m'y rendre.