PRESENTATION SOMMAIRE 

LA MARCHE AU LONG COURS 

Ce chemin suit une ancienne voie romaine, pratiquement inchangée de nos jours sur certaines sections. Cet axe fut conçu et bâti à l'origine pour faciliter le commerce de l'or, comme en témoignent les écrits de Pline l'Ancien, procurateur de la province romaine de la Tarraconaise en l'an 73 ap. J.-C.. La via de la Plata partait alors de Emerita Augusta (l'actuelle Merida) dans le Sud de l'Espagne, jusqu'à Asturica Augusta (l'actuelle Astorga), dans le Nord-Ouest. 

La route, longue d'environ 900 km, passait par Castra Caecilia (Cáceres) et Salmantica (Salamanque). Elle se prolongeait au Sud jusqu'à Hispalis (Séville), où elle rejoignait la via Augusta. 

Les armées d'Hannibal et leurs éléphants ont selon toute vraisemblance emprunté cette voie qui, de nos jours, est longée par l'autoroute A-66 (N-630). 

 
 

Nous avons pratiqué cette voie en 2001 de Séville à Ponferrada (à Astorga nous avons pris le Camino Francès pour deux étapes en direction de Santiago). 

La Via de la Plata