LA MARCHE AU LONG COURS 

C'est quoi la "marche au long cours" ? 

C'est, partir d’un point (connu ou pas, de chez soi par exemple) pour aller vers un autre (connu si possible mais pas obligatoirement) en traversant, autant que faire se peut, un maximum de régions, voire de pays. Le point d’arrivée n’étant pas forcément atteint en une seule fois. 

En ce qui nous concerne, l’unité de base de durée a longtemps été pour nous “le mois”. Partir moins ne nous permettait pas de nous déconnecter de la vie de tous les jours et de bénéficier de cet état second que l’on atteint au fil du temps. A partir de ce moment, ce qui importe, c’est, entre autres, ne pas se perdre, dialoguer avec les personnes rencontrées, trouver un “bon endroit” pour le pique-nique (surtout s’il pleut !), avoir un hébergement le soir (du vestiaire de stade au 4 étoiles s’il n’y a rien d’autre !), un commerce pour le ravitaillement du lendemain, un endroit pour faire sécher la petite lessive journalière,  ... et tant d’autres petites choses considérées comme dérisoires dans la vie courante et qui deviennent de première importance lorsque l’on chemine au “long cours” 

Nous sommes conscients que notre état de “retraité” nous laisse le temps de réaliser nos projets. Aussi, marcher 2 ou 3 semaines de suite si l’on ne dispose que de cinq semaines de congé, nous semble également fort honorable. Donc point de règles. Chacun décide de ce que sera son “long cours”. 

Les années ont passé et le mois comme "unité de base" a été un peu oublié ! Nos sorties tournent maintenant autour de 2 à 3 semaines et les "long cours" (plus de 1 000 km) sont souvent fractionnés en plusieurs tronçons. 

Avons-nous moins de plaisir ? Non ! Commencer, si on le peut, par de très longs parcours réalisés d'un seul tenant (trois, voire cinq mois) sont  des expériences inoubliables. Mais maintenant, nous nous "déconnectons" très rapidement !